Courant circumpolaire

Image 1Courant marin encerclant le continent antarctique. C’est le plus puissant du globe ; son débit est de140 sverdrups,  soit 140 millions de m3 /seconde.

Son apparition, il y a 35 millions d’années, est l’effet d’un événement tectonique : l’ouverture du passage de Drake, entre la Patagonie et l’Antarctique, avec trois conséquences successives :

1° – la mise en place de forts vents d’ouest circulaires constants qui engendrent celle du courant circumpolaire.

2° – l’isolement thermique du continent  et son englacement progressif, lequel fait entrer la Terre dans l’ère glaciaire actuelle.

3° – la constitution de la pièce maîtresse de « la grande courroie de transmission » autrement dit du système général actuel des courants marins.

C’est l’isolement thermique qui explique que les glaciers de l’Antarctique paraissent préservés alors que les banquises de l’Arctique sont en train de fondre ; « paraissent » seulement : les eaux du courant circumpolaire se réchauffent, les glaces de mer de la presqu’île de Weddell fondent, la vitesse d’écoulement des glaciers augmente et, surtout, les courants se modifient dans l’océan austral, le courant circumpolaire lui-même se resserrant autour du plateau continental.Image 1

Comme ses eaux de surface sont plus chaudes que celles qui se trouvaient jusque là isolées dans cette zone, elles ont commencé à attaquer les glaciers continentaux. Mais saper un glacier à la base peut entraîner un vêlage massif d’icebergs, par exemple celui survenu en 2002 quand une masse de glace de 200 m de hauteur et de la surface du Luxembourg s’est détachée du continent et a été disloquée en quelques semaines.

Il ne faut pas, dans un premier temps, compter sur la reconstitution de ces glaciers car il y a fort peu de précipitations en Antarctique. Enfin, sans préjuger des modifications probables du système général des courants marins,  la fonte des glaciers du Groenland et de l’Antarctique se traduirait à terme par une hausse générale de 70 m du niveau des mers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.