Episode cévenol

Image 1Fortes précipitations hivernales initialement caractéristiques des Cévennes et provoquées par le refroidissement brutal de masses d’air chaud provenant de la Méditerranée et poussées en altitude par le relief montagneux.
Dès le début de l’Anthropocène ce phénomène s’est étendu à tout l’arc méditerranéen et s’est considérablement renforcé, tant en fréquence qu’en quantité de précipitations. Cette modification paraît induite par l’événement de Bond en cours dans l’Atlantique Nord : les basses pressions régnant durablement sur l’océan – du fait de la plongée de plus en plus méridionale des eaux de surface – favorisent le vent du sud au détriment du vent d’ouest, lequel est du reste en train de disparaître des côtes françaises. D’autre part la chaleur accumulée sous les basses latitudes se diffusant moins vers l’Arctique, pourrait augmenter la quantité d’eau évaporée en Méditerranée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.