Evénement de Bond

Image 2

Bond, Gerard C. Bond, géologue américain, 1940-2005. Un événement de Bond est une modification de la circulation océanique de l’Atlantique Nord induite par un pic de la fonte de la banquise arctique.

Celle-ci est en principe provoquée par une variation périodique d’activité des taches solaires, selon un cycle approximatif de 1500 ans. Le dernier événement de Bond  serait à l’origine, en Europe septentrionale et en Amérique du Nord,  du « petit âge glaciaire », avec des minima de température et des hivers très froids entre 1550 et 1850.

Mais rien n’interdit de penser qu’un événement de Bond puisse se produire du fait d’une débâcle arctique anormale – ce qui est évidemment le cas depuis 2012 – elle-même causée par une concentration anormale de gaz à effet de serre dans l’atmosphère polaire.

En tout état de cause le mécanisme doit être appréhendé comme une phase temporaire et locale de refroidissement dans un contexte général de réchauffement. Les eaux froides et peu denses de la fonte descendent aux latitudes plus basses et induisent une plongée de plus en plus méridionale de la circulation thermohaline de la « grande courroie de transmission » (great conveyor belt), ce qui a pour double effet de diminuer le réchauffement des hautes latitudes et de bloquer des quantités augmentées d’énergie et de chaleur dans l’Atlantique sud.

MG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.