Génotoxicité

Propriété qu’ont certaines substances (ou certains rayonnements) de fragmenter les molécules Image 1d’A.D.N. et d’induire, par une modification du génome des cellules atteintes – selon le cas – soit des processus cancéreux, soit une modification génétiques des gamètes, provoquant des pathologies dans la descendance, laquelle n’aura donc qu’une survie limitée. Environ un tiers des rejets industriels et agricoles ont des propriétés génotoxiques et, par conséquent, les produits initiaux également ; il s’agit en particulier des hydrocarbures et des pesticides. Enfin on s’attend à ce que les nanoparticules – dores et déjà employées dans l’alimentation industrielle et les cosmétiques – soient également génotoxiques mais on ignore encore dans quelles proportions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.