Inondations

Elles sont les formes dominantes de l’impact de la déstabilisation climatique sur les îles et les bordures continentales. La montée du niveau des océans sera d’abord l’effet de l’expansion thermique des eaux et ensuite seulement, celui de la fonte des banquises et des glaciers. Indépendamment des phénomènes extrêmes (tempêtes, grandes marées), cette hausse a déjà Image 4commencé à submerger des terres dans les îles du Pacifique et au Bangladesh ; elle a fait reculer la ligne de côte de plusieurs mètres en Europe de l’Ouest.

A cette montée s’ajoute une accélération du cycle de l’eau. La chaleur accrue, en particulier en zone intertropicale, produit une plus grande quantité de vapeur ; la saturation est donc atteinte plus vite et les précipitations sont plus rapides et plus abondantes dans les zones proches des océans. Parallèlement il faut s’attendre à un déficit  dans les zones continentales éloignées et à la mise en place de processus de désertification.

D’autre part l’événement de Bond en cours dans l’Atlantique Nord, avec sa double composante front froid / front chaud, favorise les structures cycloniques, avec leurs vents violents et leurs vagues submersives. Les tempêtes et inondations à répétition – que l’on a déjà pu observer en Europe de l’Ouest – ont des impacts sociaux et économiques importants : évacuation et relogement des populations sinistrées, réduction drastique des activités de pêche, effondrement des productions agricoles. Une récente étude de la commission européenne a chiffré le coût des 352 tempêtes, survenues entre 2002 et 2013, à 150 milliards d’euros et, compte tenu des aggravations attendues, incite fortement les états concernés à entreprendre des travaux de protection contre les inondations. Sur la base d’une hausse plausible de 2,8°C de la température globale d’ici à la fin du siècle, cette étude prévoit que, sans politique préventive, entre 121 000 et 425 000 Européens seront, chaque année, affectés par les inondations côtières ou fluviales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.