Légumineuses

Plantes dont les fruits, disposés dans des gousses, sont traditionnellement utilisées dans Image 1l’alimentation humaine (pois, fèves, lentilles, haricots ) et animale (soja, trèfle). Les légumineuses sont de culture aisée, en particulier parce qu’elles sont capables, grâce à une symbiose bactérienne, de fixer l’azote de l’air ; elles ne nécessitent donc pas d’engrais. Par ailleurs elles sont riches en protéines et en sels minéraux. Dans un contexte futur de probable diminution de la sécurité alimentaire, du fait d’oscillations climatiques plus importantes, et d’embargo à prévoir sur les exportations agricoles, il est judicieux d’encourager leur culture. C’est ce qu’a entrepris de faire l’Union Européenne avec le programme LEGATO ; il faut savoir qu’en 2014 ces cultures n’occupent plus qu’environ 1% des surfaces agricoles de l’UE, contre 10% en Amérique et en Asie. Petit inconvénient : elles comportent de l’acide phytique qui inhibe la fixation de certains minéraux ; celui-ci peut cependant être éliminé par trempage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.