Maladie de Kawasaki

Image 6Maladie émergente apparue au Japon en 1967 et qui a récemment atteint l’Amérique du Nord puis l’Europe. Cette pathologie qui consiste en une inflammation des vaisseaux sanguins, frappe spécifiquement les enfants âgés de cinq mois à six ans. Elle se signale initialement par une forte fièvre, résistante aux antipyrétiques, bientôt suivie par une palette de symptômes : rougissement et gonflement des muqueuses, du blanc des yeux, de la plante des pieds ; gonflement du dos des mains et des pieds, du cou. Des gerçures douloureuses apparaissent sur les lèvres. D’autres symptômes atypiques, d’ordre digestif, peuvent également survenir.
Laissée sans traitement, la maladie de Kawasaki peut induire des pathologies cardiaques et, dans certains cas, entraîner la mort de l’enfant. Elle nécessite une hospitalisation et des injections de gamma globulines ; le traitement est ensuite prolongé au domicile par des prises quotidiennes d’aspirine pendant environ deux mois.
Pour le moment on suppose qu’elle est provoquée par une variété mutante d’un champignon microscopique, du genre candida. Comme on n’en sait pas plus, on ne dispose ni de tests fiables de détection, ni d’un panel préventif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.