Mouvement chipko

Mouvement de défense des arbres né en Inde au XVIII° siècle. La désignation exacte est chipko andolan, le premier terme, argotique, signfiant potd’colle, et le second, arbre. Son action spécifique consiste à former uneImage 2 chaîne humaine autour d’un arbre pour empêcher qu’on l’abatte. L’action la plus ancienne de ce type a eu lieu vers 1720, dans le Marwar, et s’est soldée par la mort de 363 paysans. Cependant le maharadja de Jodhpur, commanditaire de ce massacre, a finalement renoncé à abattre les arbres dont les morts avaient pris la défense.
De nouvelles actions de ce type ont eu lieu à partir de 1973 dans l’Uttar Pradesh puis dans d’autres états; elles se sont renouvelées jusqu’en 1978 et ont permis d’aboutir à un moratoire de 15 ans sur l’abattage des arbres.
Ce mouvement se caractérise encore par la forte implication des femmes. Il répond à un double objectif : conserver aux communautés paysannes les ressources en bois disponibles sur leurs terres et continuer de bénéficier des services écosystémiques que ces arbres procurent aux cultures. Autrement dit il est probable que les paysans indiens (et d’autres de par le monde) pratiquent spontanément et, depuis la nuit des temps, ce qu’on désigne aujourd’hui sous le terme d’agroforesterie. L’une de ces femmes protectrices des arbres, main dans la main de leurs compagnes, fut aussi la mère de Vandana Shiva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.