Publicité

Moyen par lequel, dans une économie libérale linéaire reposant sur la consommation de masse,Image 1 les services de marketing attachés aux producteurs et à leurs actionnaires, s’efforcent d’éveiller le désir des clients potentiels dans le but de déclencher l’acte d’achat.

La structure sous-jacente au message publicitaire est celle de la désublimation contrôlée. Il s’agit toujours, en tablant généralement sur l’identification avec le personnage utilisateur du produit à vendre, de faire miroiter un mieux être qui se serait incarné dans ce produit et pourrait donc être  obtenu sans peine. Ainsi nombre d’objets commercialisables se sont-ils substitués à des rapports sociaux, du disque vinyle à la poupée gonflable ou au chien robot, en passant par toutes les notes de la gamme. Tous ces produits demandent moins d’efforts et sont plus immédiatement disponibles.

Le discours pseudo rationnel dont s’accompagne généralement la logique des publicitaires est, lui aussi, trompeur. D’une part  l’objet à vendre précède désormais en permanence le désir qu’on pourrait en avoir. D’autre part cette captation du désir d’être et sa transmutation en désir d’avoir le condamne, la plupart du temps, à la déception et le reconduit opportunément à de nouvelles tentatives. L’achat compulsionnel est ainsi le moteur de l’économie linéaire.

Image 5Enfin, dans une structure d’échange de type A.M.A., le dégagement de bénéfices commandant tout l’appareil de production, le produit lui -même est sélectionné et fabriqué en fonction de son potentiel de vente et donc, en particulier, de son gisement publicitaire. C’est ainsi que, dans l’entre deux guerres, le radioactif étant susceptible d’être appréhendé comme un super actif, on a commercialisé du chocolat, des pilules, des lotions … au radium.

Pour les chantres de l’économie libérale  et quoiqu’ils répugnent généralement à l’avouer publiquement,  prévention est un gros mot. On innove d’abord ; on compte les morts ensuite… et on engrange de nouveaux bénéfices avec des produit thérapeutes ou prétendus tels.

MG

Le site qui donne à penser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.